Les Communautés de Pratique Quèzaco ????

La communauté de pratique un outil pertinent : résumé des connaissances adaptées au contexte de la santé publique (au Québec)

Lire l'article complet

La présente fiche vise à répondre aux besoins d’informations exprimés par des personnes consultées dans le cadre d’une démarche exploratoire menée par l’INSPQ : besoins d’informations factuelles sur ce qu’est ou n’est pas une communauté de pratique, ses avantages, limites, indications et implications en santé publique.

Par sa structure et son fonctionnement, la communauté de pratique s’avère une stratégie des plus pertinentes pour lier la théorie à la pratique et contribuer à l’intégration des données probantes (savoirs tacites et explicites) dans les prises de décision en santé publique. La communauté de pratique représente toutefois un changement de culture posant un défi à la fois aux professionnels et aux organisations. Pour les individus, il s’agit de passer d’une logique individualiste à une logique de partage. Pour les organisations, il s’agit d’évoluer vers des environnements moins contrôlés où plus de latitude est consentie aux professionnels et une plus grande valorisation est accordée au savoir et à l’apprentissage. Cela suppose un effort d’ouverture. Pour espérer tirer profit de la communauté de pratique il faut réunir les facteurs de succès reconnus. Dynamiser les communautés, les aider à se structurer et à fonctionner efficacement prend du temps et exige des ressources.

Le champ d’études des communautés de pratique dans le secteur de la santé et plus spécifiquement en santé publique est encore jeune. D’autres expériences et études sont requises afin de documenter la façon dont les apprentissages y sont réalisés et les processus par lesquels les communautés produisent leurs effets. Le plus difficile avec une communauté de pratique ne serait pas tant sa mise en place mais bien d’assurer sa pérennité !